Relations multiples vs Relations à plusieurs

Le propre de l’anarchie relationnelle est de considérer chaque relation comme un ensemble de caractéristiques uniques et de vivre cette relation selon ce que les personnes qui y sont impliquées sont prêtes à consentir. Il est par contre facile d’occulter un élément de la réalité dans ce temps, soit qu’au-delà de caractéristiques plus communes des relations (hétéronormative ou non, amicale ou non, amoureuse ou non, sexuelle ou non, exclusive ou non, etc.) le nombre de personnes impliquées est une caractéristique qui ne doit pas non plus être soumis aux diktats de la société.

Donc, plutôt que de se concentrer uniquement sur un ensemble de dyades et voir l’anarchiste relationnel comme un papillon qui butine de fleur en fleur, il faut plutôt conceptualiser l’anarchiste relationnel comme un élément appartenant à plusieurs ensembles, et conséquemment conscient et attentif aux liens qui existent à l’intérieur de, et entre, chacun de ces ensembles. Par observation et avec un peu de recul sur certaines situations vécues, il y a néanmoins quelques conseils de base qui peuvent être facilement mis en application dans vos propres vies.

  1. La relation entre plusieurs personnes dans un ensemble sera différente des relations entres ces personnes en groupes plus réduit. Ça semble complexe dit comme ça, mais un petit exemple servira à clarifier les autres. Nos quatre personnages se nomment Annie, Bertrand, Charles et Diane (en ordre alphabétique de surcroît).  Parmi ces personnes, Bertrand est en relation amoureuse avec Annie et Diane, et Annie est également en relation amoureuse avec Charles. Annie et Diane se trouvent donc être des « métamours » (via Bertrand, qui est le pivot). Charles et Bertrand sont également « métamours » (via Annie, qui est le pivot ici). Lorsque Bertrand passe une soirée avec ses deux amoureuses, celles-ci, qui se connaissent bien et s’apprécient énormément, ont une dynamique qui est également très romantique mais moins intense à trois que par paires romantiques. De même, lorsque Annie passe une journée avec ses deux amoureux, il règne un climat de complicité et d’amitié, mais qui n’est pas nécessairement romantique. Enfin, les quatre peuvent sortir ensemble en ville dans un esprit de franche camaraderie, et même vivre une certaine tendresse combinée à une intimité sexuelle partagée par les quatre par la suite. Même si certaines personnes se retrouvent dans plusieurs configurations de la relation, chaque ensemble a quand même sa dynamique propre, qui doit grandir, se transformer, être découverte, nourrie et respectée.
  2. Un ensemble n’en remplace pas un autre. Comme on l’a dit précédemment, chaque ensemble de relations est unique et comble des besoins uniques également. On ne peut donc pas répondre au besoin d’un de ces ensembles en l’incluant dans un autre. Par exemple, si une de vos partenaires a besoin de passer du temps spécifiquement avec vous, l’inviter à une soirée en compagnie du reste de votre polycule (que vous soyez trois, quatre ou plus) ne répond pas adéquatement à ce besoin.Toutes les personnes impliquées dans ces relations doivent en être conscient autant en formulant leurs besoins et leurs désirs, qu’en répondant à ceux de leurs partenaires. Dans le doute, demandez des clarifications. En fait, de façon générale, lorsque des relations se chevauchent ainsi, il est bien de préciser le plus possible quelles sont ses attentes en communiquant avec ses partenaires, car il est facile d’interpréter une demande dans le contexte de la mauvaise relation.
  3. Les désirs de l’individu s’effacent devant le consentement des autres et la dynamique du groupe. Autrement dit, si vous réunissez un groupe de personnes avec une idée spécifique en tête, ne vous faites pas trop d’attentes sous risque de courir au désastre. D’une part, ce n’est pas parce que vous avez une belle relation individuelle avec quelques personnes que celles-ci vont aussitôt développer le même lien en se rencontrant. L’inverse est possible et hors de votre contrôle, et il faut vivre avec. Forcer deux de vos partenaires à se côtoyer alors que les atomes crochus ne sont pas au rendez-vous revient à faire fi de leur consentement et de leurs émotions. D’autre part, même si un lien se crée, ça ne veut pas dire que l’idée ou les activités que vous vouliez réaliser vont plaire ou convenir à vos partenaires. Si vous réunissez des gens et que vous êtes le pivot, vous avez plutôt une responsabilité de vous assurer du confort et du bon déroulement de cette rencontre. Choisissez un contexte neutre, non biaisé (i.e. ne poussez pas vos attentes vers vos partenaires), prenez le temps de découvrir le genre de lien, de connexion émotionnelle qui émergera de cette rencontre et explorez-le en toute ouverture.
  4. Pensez à protéger vos droits car personne d’autre ne le fera pour vous. Si vous vous investissez considérablement dans votre relation, et que vous achetez ensemble une maison, un chalet, que vous avez des enfants, etc. il faut savoir que le droit canadien ne reconnait pour l’instant pas les relations multiples. Pensez-donc à faire notarier et officialiser toutes les autorisations relatives à la santé, l’éducation, à la garde des enfants afin d’éviter des imbroglios juridiques potentiellement très coûteux par l’avenir (on pense notamment au droit successoral).

On pourrait se demander, avec toutes ces complexités supplémentaires, pourquoi on se donnerait même la peine d’entrer en relation à plusieurs. La raison est simple: l’expérience relationnelle et émotionnelle que vous vivez est différente selon la quantité de gens qui la partagent. Pas meilleure, ni pire. Elle se situe simplement dans une autre catégorie. Se donner la chance de vivre et d’expérimenter l’amitié, l’amour ou la sexualité en groupe vous donne par conséquent accès à une richesse émotionnelle inimitable autrement. Pour profiter pleinement de cette richesse et éviter les écueils les plus fréquents, le respect, l’ouverture et la communication deviendront vos meilleurs guides.

Si vous aimez ce blogue, je vous invite à le reconnaître sur Patreon!
Diffusez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.