Notes sur l’éducation

Deux articles différents sont apparus sur mon fil d’actualité aujourd’hui et me mènent à faire cette brève montée de lait sur l’importance de l’éducation sexuelle et les abus de pouvoir qui découlent de l’ignorance.

La première est cette annonce par l’archevêché de Montréal incitant les parents à retarder, voir ne pas faire du tout l’éducation sexuelle de leurs enfants, rendue maintenant obligatoire dans les écoles publiques du Québec.

https://www.lapresse.ca/actualites/education/201901/09/01-5210516-education-sexuelle-retirez-vos-enfants-des-classes-propose-larcheveche.php

Le second est cet article de Slate sur l’éducation sexuelle, mettant à l’affiche une recherche de l’université Columbia qui détruit en tout point l’argumentaire utilisé par les autorités catholiques. Selon ces chercheurs, au contraire, il faut débuter très tôt l’éducation au consentement notamment afin de réduire le risque d’agression plus tard dans la vie. http://www.slate.fr/story/171615/lutter-viol-education-sexualite-marche

Juxtaposons ces points de vue opposé avec l’historique infâme de pédophilie de l’église catholique et un tout autre portrait émerge. Les autorités catholiques n’ont pas à coeur le bien-être des enfants, mais le maintien d’un statu quo qui leur permet de nier encore et toujours son passé peu reluisant et, pire encore, qui crée les conditions permettant à ces abus de se répéter.

On dit en anglais « Knowledge is Power » – le savoir est un pouvoir. En réalité, la connaissance et l’éducation sont des contre-pouvoirs qui permettent d’identifier, puis de dénoncer les abus de personnes en position d’autorité.

Au quotidien, mes valeurs sont non seulement anti-cléricales, mais de façon générale anti-sectaires. Mon expérience personnelle m’a appris que toute personne se drapant dans une autorité religieuse ou spirituelle (pas seulement les prêtres catholiques, ceci s’appliquent à toutes les religions voulant contrôler les moeurs des gens, ainsi qu’à tous les pseudo-gourous du web faisant la promotion de bien-être ou de médecines alternatifs à grand renfort de pub et de suppléments) vise surtout à assoir son ascendant et sa domination personnelle sur autrui.

L’éducation est la meilleure façon de combattre les gens qui utilisent l’ignorance comme outil de prédation. L’éducation sexuelle la meilleure façon de protéger les gens les plus vulnérables de notre société – les enfants – contre les prédateurs de tout acabit.

Je vous invite à vous opposer à cette initiative de l’archevêché et à sa mentalité toxique. Si vous connaissez des gens ou des jeunes qui pourraient bénéficier d’un meilleur accès à l’éducation sexuelle, ou si vous en êtes un-e, voici une liste de sites vous offrant de l’information de qualité à cet effet. N’hésitez pas à la partager autour de vous.

Diffusez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.